les anémones sauvages de retour

Voici revenu le temps des anémones sauvages

On ne les avait pas vues l’an passé – ou si peu. L’hiver avait été trop sec. Mais cette année, les anémones sauvages sont revenues dès la mi-janvier. Et quelles beautés ! Des tapis entiers de couleurs vives mêlées dans les mauves, parmes, violets, roses et parfois blanc s’étalent dans les clairières de Kato Zakros et Xerokambos, pas très loin de la mer, où il fait relativement plus doux. On les attend plus haut incessamment. Ce n’est que justice. La Grèce est l’une de leur terre d’élection. Anemos en grec signifie « vent » et, selon la mythologie, Anémone était une nymphe qui séduisit Zéphyr, le dieu des vents. Sa femme, jalouse, transforma la nymphe en fleur.

Photos de Claire Delteil

 

Si ces « filles du vent », dont il transporte les graines plumeuses sur de longues distances, sont réapparues en nombre, c’est que l’hiver continue d’être pluvieux. Depuis octobre, il est déjà tombé 700 millimètres de pluie à Zakros, soit autant que le total de l’hiver et du printemps de l’année dernière. L’espoir est que le mètre soit dépassé avant l’été, seuil nécessaire pour imprégner en profondeur la terre des oliviers et alimenter les sources.

En janvier, il y eut de gros orages, parfois avec grêlons. Accessoirement, la foudre du dernier a détruit un relais de télécommunication sur le mont Traostalos, privant les habitants des environs de téléphone et télévision pendant cinq jours, le temps qu’un nouveau relais arrive par bateau du continent et soit réinstallé. Le précédent orage avait décroché de la montagne un imposant rocher, sur le chemin ombragé de la source. Il a fallu le dynamiter pour laisser passer les ouailles de l’épiphanie, le 6 janvier, jour de la bénédiction des eaux (voir article la tradition de la théophanie).

 

Les vœux laïcs ou orthodoxes ont été exaucés : la source déborde et alimente de nouveau la rivière, du haut de Zakros jusqu’à la mer, en passant par la gorge. La nature est verte, parsemée de jaune. Ce sont les fleurs de ces invasives que sont les oxalis, que l’on prend à tort pour des trèfles au premier abord.

 

Dès que la pluie cesse, les femmes du village vont ramasser les herbes sauvages comestibles, ces chorta tout autant à la base du régime crétois que l’huile d’olive : vlita, radika (pousses de radis), lagoudofai ou anguinarès (artichauts sauvages), cuits ou en salade, font le régal du moment.

On croise les doigts pour que la pluie continue et que la prochaine récolte d’olives soit généreuse. Celle de cet hiver a été réduite à la portion congrue, en raison de la sécheresse et surtout d’un vent violent chargé de grains de sable qui a fait tomber en mars de l’an passé les fleurs des oliviers. Mais la coopérative oléicole a des réserves.

Martine Jacot

photos de Martine Jacot

 


un article dU Journal Le MoNDE date du 12 janvier 2018 met Zakros A l'Honneur:

découvrez l'article en cliquant sur le bouton ci dessous.

Les Amis de Zakros honorés d’un prix au cœur de la panégyrie du 6 août 2017

C’est LA grande fête annuelle de Zakros, celle qui rassemble les habitants de toute la région jusqu’à Sitia et même Héraklion. S’il est une date estivale pour laquelle les enfants de  Zakros « exilés » dans le reste de la Grèce reviennent au village, c’est celle-là : le 6 août, jour de la panégyrie/panegyria (« Dans l'Antiquité, assemblée du peuple d'une cité, ou de l'ensemble des Grecs autour d'un sanctuaire commun », dit le Larousse), mais aussi celle de la fête chrétienne de la Transfiguration. Rappel :  le Christ conduit ses fidèles sur le toit du mont Thabor d'Israël, change alors d'apparence corporelle face à ses plus fidèles disciples, leur révélant ainsi sa nature divine.

Et donc, pour les nombreux croyants, tout commence par une messe à la petite chapelle consacrée au Christ, tout en haut du village, près de la source. La plupart des fidèles apportent un ou deux pains ronds, bénis par le pope avant d’être rapportés chez soi.

50 bénévoles à la manoeuvre

A 19h30, sur le terre-plein de la salle polyvalente (polikentro)  bétonnée l'année dernière, tout est fin prêt pour accueillir des centaines de personnes. Vêtus de tee-shirt bleu turquoise, les quelque 50 bénévoles du polististiko sillogo, l’association culturelle de Zakros, ont, depuis la veille, installé d’immenses tables nappées, des chaises, des couverts et la scène. La billetterie ouvre ses portes. Pour 15 euros, on aura droit à une assiette de mezes (assortiment de hors d'oeuvre froids), un poisson ou une viande garnis, du vin blanc sec local et du pain à volonté. Et de la pastèque (karpouzi) rafraîchissante pour conclure. Avant le raki, l’alcool (fort) de raisin crétois.

Sur scène, juste avant la tombée de la nuit, un groupe de musique traditionnelle crétoise, mené par Giorgos Fassoulas et Costas Kallerdis, joue de ses lyre, oud, guitare et percussions. En habits de fête, les très jeunes d'Angola et de Zakros, puis les adultes de la troupe folklorique renommée d’Anogia, village pittoresque des contreforts du mont Psiloritis au centre de l’île, démontre ses talents.

Une plaque incrustée

Arrive le moment des prix décernés depuis quelques années par le politistiko sillogo. Surprise : le premier d’entre eux, annoncé par la présidente Xara Tsifetaki, revient aux Amis de Zakros, en gratitude de leur œuvre globale pour le village de Zakros. En l’absence de la présidente Jeanne Couderc, c’est Philippe Freydefont, l’un des premiers Français à avoir retapé une maison (à moitié en ruines) de Zakros, qui a reçu le prix, une plaque de laiton incrusté d’un texte idoine. Commentaire de Philippe, ex-professeur de langues anciennes et ancien proviseur : « J’ai perdu l’habitude des remises de prix ».

Au nom de l’association, dont il est un membre actif, il a remercié, dans un grec parfait et sous les applaudissements. Non sans signaler, devant l’élu municipal Costas Kekeridis, que sa nouvelle maison, à l’extérieur de Zakros, n’avait toujours pas l’eau potable en raison d’un différend administratif. Re-applaudissements de l’assistance!

 

Deux personnes ont elles aussi reçu des prix : Maria, l’une des infirmières de Zakros, et Giorgia, chargée d’intervenir dans tous les cas d’urgence, y compris pour les touristes en perdition ou blessés dans les grottes environnantes.

Plus de 900 billets d'entrée vendus

L’orchestre a repris, et c’est toute l’assistance (plus de 900 tickets vendus), y compris le maire de la communauté de Sitia , Theodoros Paterakis, qui a enchaîné les danses, des xaniothe haniotis compliquées aux plus simples siganos, accessibles aux néophytes. L’un des vacanciers, Pascal, en Crète pour la première fois, ne s’y risque pas mais regarde, admiratif, « les jeunes, et même très jeunes, se joindrent aux adultes et aux seniors exceller dans les pas », en se tenant par les épaules. Depuis quand ces danses se transmettent-elles de génération en génération ? Sans doute depuis des siècles.

Et comme de coutume, la panegyria bien arrosée s’est terminée aux petites heures du matin. 

Martine Jacot



le 21 juillet 2017

l'EAU, LA SI PRECIEUSE

L'eau, la si précieuse eau de Zakros est célébrée chaque année à deux reprises au moins dans le village.

 

Tous les 22 mars , Journée mondiale de l'eau, une conférence est proposée à la salle polyvalente           (Polikentro) par l'organisation locale de locale de gestion des eau à usage agricole(TOEB). La dernière a porté sur la nécessité de mieux gérer l'eau potable au niveau mondial et a rassemblé une centaine des 650 habitants du village .


 

 

Et fin juillet - vendredi 21 cette année – une soirée festive est organisée par le comité des fêtes (politistico sillogo) sur le terrain ombragé de La source, tout en haut du village.

 

 

 Entrée gratuite, et dégustation à volonté de mezze tous faits maison (dont le délicieux fromage de chèvre Xigalo), de miel et de vins blancs ou rouges des producteurs locaux. Au service derrière les tables, la présidente du comité Xara Tsifetaki, la trésorière Elpida Ksenikaki, la secrétaire Xara Katsikalaki et le distingué Manolis Nerulidis qui répond aussi au prénom d’Emmanuel car il a vécu dix ans en région parisienne.

 

 

 

Seuls les souvlakis étaient payants (1,5 euro chaque), cuits à point en grandes séries sur deux barbecues synchronisés par le vice-président Nikos Daskalakis. Tout le stock – 500 brochettes – a été vendu en quelques heures, avec l’aide de deux efficaces touristes (des habitués des plages voisines de Xerocampos), l’Autrichien Peter et sa compagne roumaine Anka. Commandes prises et monnaie rendue en grec, en français ou en allemand. Car parmi les quelque 1 000 personnes venues à cette fête figuraient aussi des vacanciers.

 

 




Avril 2017- Bonne nouvelle: Zakros  dipose de nouveau d'une pharmacie sur la place du village .


ouverture saisonnière des musees de Zakros

Depuis mardi 23 mai 2017 le musée de l'eau et le musée de Géopark sont ouverts à Zakros excepté le lundi


Le Melion a dix ans EN cette annee 2017!

Mais qu'est ce que le Mélion? 

                               - Le fruit d'une initiative originale :

C'est une coopérative de femmes qui fabrique et vend des gâteaux sur la place du village :

 photo de la boutique ci contre .

 

Ces excellents gâteaux sont réalisés selon les recettes de grands mères avec les produits locaux ,notamment le miel d'où le nom Mélion qui vient de Meli : le miel

Ainsi depuis dix ans cette coopérative composée de six femmes fonctionne de façon transparente , règle ses charges en début de mois et répartit ses bénéfices en six parts égales en fin de mois .

Les produits utilisés varient avec les saisons et les traditions locales , Pâques notamment .

Longue vie au Mélion!

N' hésitez pas à pousser la porte , il y a toujours des gâteaux !


Souvenez vous de ces cîmes!

Zakros aujourd'hui.

simulation du projet d'implantation d'éoliennes que la population de Zakros a rejeté ce dimanche .

le village est  en bas à droite de la photo.La photo est prise depuis la route de Xérokambos


le projet de déploiement d' enormes eoliennes se précise.

L'avis de l'instance régionale sur le projet sera donné en 2018.

l'autorisation ministérielle a été récemment  donnée pour la construction de 23 éoliennes dans le triangle Sitanos- Katsidoni -Zakros dans les 3ans qui viennent .

Des informations complémentaires vous seront communiquées rapidement sur l'impact sur l'eau à Zakros .

Le TOEB, syndicat de l'eau , le président de la coopérative participaient dimanche 6 novembre à une réunion d'information à Sitanos le dimanche  , village déjà durement éprouvé par l'implantation massive de panneaux photovoltaïques . il faut préciser que toutes ces implantations d'énergie renouvelable ne sont pas destinées à la consommation locale mais à l'exportation vers l'Europe du Nord. 

déroulement du vote au Polykentro

Ce 20 novembre 2016 , les habitants du  village ont été appelés à voter pour ou contre l'installation de ces éoliennes au dessus du village .

un rejet franc et massif :

196 contre :                    OXI !

2 oui 

1 abstention

le projet n'est pour autant pas conditionné à leur aval .


Reunion du conseil municipal de Sitia ce 23 novembre 2016   à la Mairie 

Un bus est parti de Zakros devant le local du TOEB vers 17h30 et en tout c'est une centaine de personnes qui a assisté au débat du conseil municipal qui devait donner son avis .

Les interventions d'élu qui ouvraient une porte aux investissements routiers pour la réalisation du projet donnaient lieu à des interventions directes bien senties de la salle .

Sous la pression des mobilisations de la semaine et des dossiers argumentés des opposants au projet l'avis a finalement été unanime contre . C'est un premier pas très positif.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informé(e)s de la suite des événements


les évennements de l'été

1er juillet 2016 CONCERT à ZAKROS

Si vous êtes dans le coin ne ratez pas le Concert de violon -musique Folk Crétoise.

Vendredi 1 er juillet 2016 à la Source à Zakros à 19h30 à l'occasion de la fête de l'eau

les travaux du centre du village de Zakros

Avec la mise en conformité de l'évacuation des eaux pluviales et des eaux usées de Zakros , la place du village a fait peu neuve.

La pergola en métal est armée pour faire échec aux vents les plus violents , la végétation, déjà en place  devrait rapidement en adoucir les contours pour constituer une ombre apaisante, l'arbre à baies roses devrait rapidement recouvrer son volume.

Désormais le stationnement est interdit sur la Place afin de dégager la vue du promeneur et des consommateurs locaux aux différentes terrasses de café , ils semblent apprécier le nouveau spectacle de leur place.

détail de la place du village

Le soir , assis à une des terrasses de café de la place  , vous pouvez voir ce  petit mur , à gauche sur la photo , se transformer en fontaine ,en circuit fermé bien sûr!

le chemin de l'eau en travaux

Là où vous avez connu successivement terre mouvante , puis béton, vous allez découvrir un dallage   plus sûr pour aborder ce dénivelé parfois un peu abrupt.

des marches bienfaitrices

 

En face de la petite fontaine , que vous voyez ci-dessous, vous pourrez faire la pause sur des marches bienfaitrices.