juin juilLet 2018

répétitions du 25 juin au 19 juillet

3 jours de représentation les 20-21 et 22 juillet 

4 semaines pour la naissance d'une petite troupe

Après réflexion de chacune et chacun, ce sont finalement 14 enfants qui s'investissent avec ténacité dans cette aventure théâtrale.

Nombreuses sont les difficultés à surmonter au fil de ces journées estivales .

Au début les répétitions commencent t tôt pour des enfants qui  profitent  de la chute relative des températures nocturnes  avec leur famille , le temps de sommeil se trouve ainsi bien raccourci surtout pour le plus jeunes.

Certains enfants ont du mal à arriver à l'heure .

Plus les jours passent , plus les enfants arrivent à l'heure, voire en avance , pour autant ils ne se couchent pas plus tôt! c'est  l'enthousiasme qui va croissant .

l'apprentissage du texte, la façon de porter la voix, progressent de jour en jour, grâce à la patience et au savoir faire de Gilles le  metteur en scène.

une mise en scène participative

Dans la pièce :"La Terre qui ne voulait plus tourner"l'auteure ne donne pas d'indications scéniques, aussi pour la scène de désignation du chef, le metteur en scène a demandé aux enfants de procéder comme ils 

Ils ont choisi la forme la comptine de tirage au sort qu'ils utilisent dans leur jeu  et l'ont interprété avec beaucoup d'humour: par deux fois le choix tombe sur celle qui dit la comptine fait tomber le sort sur lui-même, les autres les traitent de tricheuses puis une autre enfant recommence et le sort tombe sur un tiers : le Soleil , le choix est alors reconnu comme incontestable et les honneurs lui sont immédiatement rendus .

Quand les  préparatifs se précisent..

le lundi de la 3ème semaine les enfants reçoivent un exemplaire d'affiche annonçant le spectacle mis en page par David Valy, un ami de Zakros à Paris .

Les dessins ont été réalisés par les collégiennes affiche ci-dessus et par les enfants de l'école primaire affiche ci contre.

Ces affiches ont été apposées dans tous les cafés et commerces de Zakros mais aussi dans les villages avoisinant .


A la fin de la troisième semaine, les enfants se glissent dans leurs costumes de scène subtilement  conçus par Brigitte Melchior . le costume de cosmonaute, image ci dessous en est un bel exemple.



Le lundi matin de la quatrième semaine, les enfants découvrent les travaux qui ont été réalisés pendant le week end : la scène s'est transformée en une boîte noire. 

Un voile a été déployé au dessus de la scène pour la  scénographie numérique, comme unique décor. (voir le cosmos ci dessus).


Cette quatrième ème semaine, les choses s'accélèrent , les lumières s'éteignent comme pour la vraie représentation et chacun, chacune doit prendre ses repères dans l'obscurité .

Leurs yeux brillent d'impatience avant l'extinction des lumières pour la projection de la scénographie lumineuse .

L'un d'entre eux piétine même sur son son siège tant sa curiosité est aiguisée.  Que va-t-il se passer au ciel e cette scène au dessus d'eux ?

 

 


ce sont les enfants  eux mêmes qui assurent le déplacement et le rangement des accessoires de scène .

Demain le jour J à partir du début de la représentation ils seront sont seuls aux commandes du spectacle .



le jour j

Première petite émotion,Les enfants arrivent en avance et découvrent le programme avec leur nomenclature haut à gauche sur le dépliant disposé sur chaque fauteuil.

Une autre surprise attend aussi les enfants, pour tromper l'attente anxiogène, Christophe le concepteur de lumières , les initie à une technique de décontraction sur la scène .

 

 


la billetterie: bien sûr conformément aux décisions de l'assemblée générale le spectacle est gratuit , mais pour répartir les spectateurs sur les différentes représentations , un système de réservations et d'affectations des places a été mis en place par le Politistigo Sillogo , et c'est plus précisément Manolis Nérulidis qui l'a assuré. voir ci contre à la table ronde.

Cela conduira à faire une 3ème représentation le dimanche 22 juillet.



coup d'envoi

Gilles le metteur en scène présente le spectacle, traduit par Virginie:

 

Avec ce spectacle créé par 14 enfants et adolescents de Zakros, nous n’essayerons pas de convaincre de la réalité des bouleversements climatiques en cours. C’est aujourd’hui une évidence pour tout le monde - ou presque ! Nous tâcherons plutôt, avec la complicité des jeunes générations, de mettre en débat la question de notre rapport à la Terre et de nous demander pourquoi nous continuons à détruire notre environnement en toute connaissance de cause.

Grâce au théâtre, ce révélateur de réalité, offrons à ceux qui un jour auront à leur tour la responsabilité de prendre soin de la planète, l’occasion de nous questionner et de nous surprendre !

 

 

LA  TERRE QUI NE VOULAIT PLUS TOURNER

de FRANÇOISE DU CHAXEL

traduit du français par CYBELE CASTORIADIS

 

La Terre en a assez d’être exploitée et meurtrie par les hommes. Elle s’arrête de tourner. C’est la pagaille sur la planète. La Lune, le Soleil et Mars tentent de la raisonner, en vain. Certains hommes profitent de la situation, d’autres cherchent une solution, interrogent les hommes d’affaires, les hommes politiques, les savants, les sorcières… Comment apaiser la colère de la Terre ?

 


Le public de Zakros a réservé une qualité d'écoute tout à fait remarquable à cette jeune troupe durant les 3 représentations de 45 minutes et c'est un tonnerre d'applaudissements qui les a clôturées.

Les témoignages de gratitude à l'écart du metteur en scène et des amis de Zakros à l'issue des spectacles se sont montré très émouvants.

Les représentations ont été captées dans une vidéo destinée aux parents , s'agissant d'enfants , pour respecter la convention de droit à l'image signée avec les parents cette vidéo n'est disponible que pour le politistiko sillogo et les amis de Zakros destinataires du code d'accès.